1 698 touristes ont utilisé l’assurance gratuite

Entre les mois de janvier et novembre 2012, près de 1 698 touristes ont utilisé l'assurance gratuite offerte aux visiteurs par le Panama. Bien que le rapport de l'Autorité du Tourisme de Panama (ATP) concernant ce service n'inclut pas les cas de décembre, les chiffres obtenus sont déjà plus élevés qu’en 2011, année durant laquelle 1 600 visiteurs avaient bénéficié de cette assurance.

Depuis janvier 2011, le Panama offre une couverture médicale de 30 jours pour les touristes et les Panaméens résidents à l'étranger entrant dans le pays via l'aéroport international de Tocumen. Pour 2012, 4 décès ont été enregistrés, soit un de moins qu'en 2011. De plus, 320 cas ont été rejetés, car ils ne remplissaient pas les critères requis établis dans la police d'assurance permettant de percevoir l’assistance médicale gratuite ou en raison d’une condition préexistante.

L’assurance ne couvre ni les blessures ni les décès survenant après consommation de drogue ou d’alcool. Dans le contrat de 3 ans que l'ATP a signé avec l'entreprise Generali, il est établi que l’État intervienne à concurrence de 1,95 dollar pour chaque touriste ou Panaméen résidant à l'étranger. La dépense générée par les visiteurs soignés durant les 11 premiers mois de 2012 avoisine les 500 000 dollars, comparés à 400 000 dollars pour 2011. 

Depuis l’entrée en vigueur de cette assurance, ce sont les touristes vénézuéliens, colombiens et américains, qui ont, dans la majorité, le plus bénéficié de cette assurance gratuite. La police couvre les frais d’hospitalisation et l’achat de médicaments à concurrence de 7 000 dollars pour des lésions provoquées à la suite d'un accident ou d'une maladie et de 40 000 dollars pour un transfert international vers un centre hospitalier hors du pays. Les entreprises liées au secteur du tourisme ont indiqué que l'assurance gratuite est devenue un bon outil de commercialisation pour le pays, car le touriste sait que s'il lui arrive un accident, il ne sera pas démuni.

L’assurance ne sera finalement pas étendue aux visiteurs entrant dans le pays par des terminaux autres que celui de Tocumen. Les conditions établies antérieurement dans le contrat continueront, dès lors, d'être d'application. L'ATP alloue un budget annuel de 4 000 000 de dollars afin de couvrir les frais que génère la police d'assurance. Au-delà de la couverture médicale, la police inclut également un remboursement en cas de perte de bagages survenant lors de vols domestiques au Panama ainsi que les frais d’hébergement à l'hôtel dans l’éventualité d’une convalescence supérieure à 10 jours.