L'offre hôtelière augmente dans la capitale

Selon les statistiques de l'Autorité du Tourisme (ATP), l'offre hôtelière de la vile de Panama continue à croître à un rythme plus soutenu que la demande. En 2012, le taux d'occupation total se situait à 59 %, soit 10 points de pourcentage de moins par rapport à la même période en 2011.


En 2012, les hôtels de plus de 100 chambres affichaient un taux d'occupation de 61 % et de 54 % pour les hôtels de moins de 100 chambres. Ces données furent enregistrées alors que pour la période de janvier à décembre le pays a connu une arrivée de touristes de 2 086 007 visiteurs, soit 4,1 % de plus par rapport à la même période en 2011, ce qui, selon l’ATP, représente 81 992 visiteurs de plus par rapport à la même période de l’année précédente.


Selon un rapport des registres d'opération réalisé en 2012 par l'ATP dans 58 établissements d'hébergement du pays, le secteur hôtelier a rapporté un investissement total de 433 millions au niveau national dont 408 millions ont été investis dans la capitale. Les investissements les plus importants ont été réalisés par le Hard Rock Hotel (214 millions de dollars) et le Westin Playa Bonita (100 millions de dollars).


« Les plus grands changements seront perceptibles dans la capitale qui entre 2012 et 2013 disposera de 5 600 chambres de plus. En 2011, le nombre total de chambres de la ville s’élevait à 11 780 chambres, en 2013, il devrait atteindre les 17 392 », indique Jesús Sierra Victoria, le président de l'Association des hôteliers du Panama (APATEL). Il a ajouté que le marché hôtelier connaît à l’heure actuelle un essor en terme de croissance et d'investissement. Les hôtels déjà établis dans la ville comme le Bristol, le Sheraton Panama et l'hôtel El Panamá, pour n'en citer que quelques-uns,
 ont investi dans la rénovation de leurs infrastructures et des salles de réunion pour les adapter aux standards internationaux.

Jesús Sierra Victoria a également souligné que les investisseurs ont lancé de nouveaux projets d'hébergement touristique dans le pays venant ainsi renforcer l'offre hôtelière et le nombre de chambres par visiteurs, parmi ceux-ci : le Double Tree by Hilton Panamá, 230 chambres ; l'Ocean Trump Hotel (Punta Pacífica), 368 chambres ; le Westin Hotel & Resorts (Costa del Este), 193 chambres ; Le Fashion Tower, 284 chambres ; le Aloft (à côté du Sheraton Panama), 300 chambres ; et le Panama Bay Hotel & Casino (à côté du Plaza Comercial Siglo 21), 300 chambres. Il a assuré que les perspectives du secteur côtier sont également favorables. Il en veut pour preuve que le Westin et le Playa Blanca disposeront de près de 500 chambres et que les hôtels existants investissent dans des travaux d’agrandissement comme le font le Decameron et Playa Blanca. Le Sheraton Bijao, le Riu Playa Blanca, le JW Marriot, le Marriot Casa Mar, le Bristol Buenaventura, le Ibiza Chic Hotels Playa Corona ainsi que le Playa Blanca Resort, le Town Center Suites et le Wyndham Grand Playa Blanca de la chaîne RG font partie des projets d’hébergement touristique de la côte pacifique. En outre, l'entreprise Lagomar Properties Inc. projette de construire un nouvel hôtel à El Higo de San Carlos.


Anneth Cárdenas, la présidente de la Chambre du Tourisme du Panam (CAMTUR), constate qu'il existe en effet une suroffre hôtelière, en d'autres termes, l'offre s'accroît à un rythme plus soutenu que la demande. « La croissance du tourisme s’accroît, mais le nombre de visiteurs que nous accueillons n'est pas encore assez élevé pour répondre à l'offre hôtelière existante et future, car à l'heure actuelle il existe déjà un surplus approximatif de 3 000 chambres », a-t-elle déclaré. Anneth Cárdenas explique que l'arrivée de touristes au Panama a augmenté et il n'y avait pas assez de chambres disponibles. De nouvelles constructions ont dès lors vu le jour et les hôtels existants se sont agrandis, mais aujourd'hui la situation s’est inversée.


La CAMTUR espère que la campagne de promotion menée par le gouvernement et une entreprise privée permettra d'accroître l'arrivée de touristes et le taux d'occupation. D'autre part, la chambre espère également que la construction de nouveaux hôtels soit freinée. Selon Ernesto Orillac, le sous-administrateur de l'ATP, le pays et la capitale, où l'on distingue d'importantes chaînes telles que le Warldorf et l’Hilton (Avenue Balboa),
connaissent un essor en terme de projets d’hébergement touristique.

L'intérieur du pays n'est pas en reste et plus particulièrement les régions de Pedasí, de Boqueté, le golf de Chiriquí et la province de Bocas del Toro, où l'on s’attend une croissance dans le secteur en raison du nouvel aéroport de Río Hato. Ernesto Orillac, précise également que durant la saison estivale, considérée comme la haute saison, les hôtels ont annoncé un taux d'occupation de 60 %, mais ils restent optimistes, car ces destinations font actuellement partie de la campagne de marketing que le Panama diffuse dans des foires, des événements et au travers des médias internationaux, une initiative qui devrait porter ses fruits. Leopoldo Liakopulus, le gérant de l'hôtel Sheraton, indique que 35 millions de dollars ont été investis dans la rénovation de l'hôtel et 100 millions dans la construction du nouvel hôtel Aloft, de la chaîne Starwood. Il recommande de donner plus d'importance au tourisme d'affaires, car il considère que ce segment attire un nombre important de touristes. Herman Bern, le président du Groupe Bern, souligne que le nouvel hôtel The Westin Panamá situé sur la côte Est représente un investissement de 40 millions de dollars et qu’il dispose 198 chambres.