8e Festival des diables et des congos 2013

[sigplus] Critical error: Image gallery folder conferencia-diablos is expected to be a path relative to the image base folder specified in the administration back-end.

Portobelo, point de rencontre 

Chants, tambours et musiques seront au rendez-vous de ce 8e Festival des diables et des congos 2013.

Tout est prêt pour la célébration du 8e Festival des diables et congos, un événement organisé par la Fondation de Portobelo, l'Université Ganexa et le Groupe Realce Histórico de Portobelo qui se déroulera le 16 février prochain.

L’événement, qui a le soutien du Secrétariat exécutif du Conseil national l'ethnie noire et de l'Autorité du Tourisme de Panama, sera le point de rencontre de groupes de diables et des congos provenant de toute la province de Colón.

En cette 8e édition, le festival s’ouvrira avec l'exposition internationale « Les Diables des Amériques » dans l’enceinte de la douane royale de Portobelo, où seront présentés différents masques, des costumes colorés, une grande exposition de photos et de vidéos des diables des différentes cultures d'Amérique latine parmi lesquelles la République dominicaine, Porto Rico, le Costa Rica, la Colombie et le Mexique.

« Historiquement, Portobelo fut un point de rencontre, c'est pourquoi nous voulions organiser l'exposition internationale : « Les Diables d'Amérique » durant cette édition du festival dans l'unique but de mettre en valeur cette culture. Nous espérons que l'événement soit le commencement d'une rencontre des Diables d'Amérique latine », a affirmé Sandra Eleta, la présidente de la Fondation Portobelo.

Comme c'est la tradition, la foire gastronomique et d'artisanat de la mer ouvrira très tôt et proposera un recueil de l’âme de la cuisine traditionnelle des Caraïbes et de l’artisanat authentique de la région. L'axe central de l'événement sera le défilé des diables et des congos qui lancera le début des représentations des différents groupes de la province de Colón. Les danses sont reprises du rituel congo où le Diable représente l'oppresseur espagnol et les congos les esclaves noirs qui se moquent du fouet du colonisateur par leurs astuces afin d'être libres et de fuir. Le plus grand diable de Portobelo, Carlos Chavarría, sera sacré lors d'un acte de commémoration.

« Au-delà de l'organisation et du divertissement du festival, nous recherchons à positionner Portobelo dans le secteur du tourisme et à renforcer les traditions culturelles de la province de Colón, en formant des organisations qui favoriseront une unité et nous permettrons de créer un festival durable », a déclaré Jorge Martínez, directeur du Marketing et des Relations publiques de l'Université de Ganexa.

Le festival attire chaque année des milliers de touristes séduits par la beauté des masques, des rythmes, de l'héritage culturel et des attractions touristiques que vous ne trouverez que dans la ville historique de Portobelo, point de rencontre.

 FRANCES

 Entrée Gratuite


{gallery}conferencia-diablos{/gallery}