Café, tyroliennes, hôtels et oiseaux tropicaux au rang des attractions de Boquete


Chaque année, plus de 60 000 touristes visitent Boquete afin de profiter de l'offre hôtelière de la région et de découvrir ses attractions exceptionnelles.

Le président de la Chambre du Tourisme, du Commerce, des Industries et de l'Agriculture, Jorge Tovar, a déclaré qu'il existe actuellement 43 infrastructures d'hébergement parmi lesquels des hôtels et des auberges, soit une offre totale de 800 lits. D’autre part, la région dispose également de 33 restaurants et d’agences proposant des excursions éco-touristiques et d'aventures.

Boquete est une communauté située sur les flancs du volcan Barú, elle bénéficie de l’autoroute à quatre bandes qui la relie à la ville de David ainsi que des améliorations apportées à l'aéroport de la région.

Selon M. Tovar, le propriétaire de l'hôtel Boquete Tree Trek, chaque année, 28 000 visiteurs réservent des excursions comprenant un circuit en tyrolienne, la popularité de ce type d'aventure à la cime des arbres est telle qu'en période de haute saison 4 excursions sont organisées quotidiennement.

L'observation d'oiseaux est également une excursion prisée avec jusqu'à 2 excursions par jour et 11 visites quotidiennes à la découverte du célèbre café de la région.

Le principal marché émetteur pour la région de Boquete est le marché de l'Amérique du Nord, toutefois le nombre de touristes européens de France, des Pays-Bas et d'Allemagne est en augmentation en raison des vols directs proposés par Air France, KLM et Iberia.

Selon les experts, les boutiques-hôtels sont une autre grande attraction de la région de Boquete, ils s'inscrivent dans le cadre du tourisme de luxe, avec des chambres dépassant les 200 $ par nuit en haute saison. Dans cette catégorie, l'on retrouve l'hôtel Panamonte, qui opère depuis 100 ans, Los Molinos, le Valle Escondido, le Valle del Río, la Finca Lérida et Los Establos.

La région de Boquete se fait connaître au travers des sites Internet de chaque hôtel, d'événements annuels tels que le Baru Eco Fest et de la campagne de l'Autorité du Tourisme de Panama “Chiriquí es una aventura” [Chiriquí est une aventure].

Photo : Andrés Villa