L’église San José et l’autel d'or

L'église San José abrite un des grands trésors du Panama, l'autel d'or, qui se trouve dans l'église consacrée à Saint-Joseph dans le Casco Antiguo de la ville de Panama.

Située au croisement de l'Avenida A et de la calle octava, elle fut construite entre 1671 et 1677. L‘édifice colonial est composé d’une explosion de détails baroques, marqués par de fortes influences indigènes et d’art colonial. Sur l'autel d'or, une lucarne permet à la clarté du jour de l'illuminer.

En réalité, l'autel est en acajou recouvert de feuilles d'or et sculpté dans un style baroque datant du XVII siècle. L'église en soi est un joyau historique, elle dispose de 3 nefs, la nef gauche compte 4 vitraux confectionnés à Florence en Italie, qui furent placé en 1963 représentent Sainte-Rita de Cascia, Saint-Augustin, la Vierge de la Consolation et Saint-Joseph.

Lorsque les autorités ont décidé de refonder la ville dans la zone du Casco Antiguo actuelle, les frères de l'ordre des Augustins réunis ont décidé de transférer leur église dans la nouvelle ville et en 1675, ils ont inauguré le couvent et l'église, comme on peu le lire sur la partie supérieure de la porte d'entrée.

L'autel d'or fait partie de la légende. Selon la tradition, l'autel est un des seuls objets ayant été sauvés après l'attaque du pirate anglais, Henry Morgan, en 1671, lors de la mise à sac et de l'incendie de la ville. Toutefois, les études sur le style du retable le font remonté au XVIII siècle et remette en cause cette théorie.

Selon la légende, lorsque le pirate anglais Henry Morgan a attaqué et brûlé la ville de Panama - aujourd'hui connue en tant que Panama Viejo - l'ordre de Saint-Joseph était en train de construire son église en pierre aux alentours à proximité de Puente del Rey, l'église avait déjà son grand autel, le plus grand joyau doré de l'époque.

Selon la légende, durant la mise à sac de la ville, le frère Juan originaire de La Villa de Los Santos était en charge de l'église. Alerté, il a couvert l'autel d'or d’un mélange de Albayalde (oxyde d'argent) pour altéré son apparence, il l’air noirci. Lorsque Morgan est arrivé à l'église, il s'est plaint de la pauvreté de l'ordre et le frère Juan lui a demandé une aumône de mille ducats pour terminer l'autel. Morgan aurait beaucoup ri et il se serait exclamé : « Ce laïque est plus pirate que moi » et lui aurait donné l'argent demandé.

Les sculptures de l'autel d'or représentent Saint Joseph, le père terrestre de Jésus-Christ ; Saint-Thomas de Villa Nueva, en haut à droite ; Sainte-Claire de la Croix de Montefalco, en haut à gauche ; Saint-Augustin en-dessous de Sainte-Claire ; et Notre-Dame de la Consolation, qui porte le divin enfant Jésus sur ses genoux. Sous le retable, on peut voir le cercle au père éternel, sa tête est encadrée dans un triangle symbolisant de la trinité, de sa main droite il bénit le monde et dans sa main gauche il tient une balance, symbole de la justice qui sous-tend l'univers.

Allez jusqu'à l'église San José et laissez-vous envahir par l'histoire et la légende qui entoure l'autel d'or.