Se réconcilier avec l’Histoire dans la Cathédrale Métropolitaine.

La Cathédrale Metropolitana est la bâtisse la plus représentative  du Casco Antiguo de la ville ; c’est le temple catholique, siège de l’Archidiocèse du Panama, et il fallut 108 ans pour la construire. Elle a été bâtie par étapes entre 1688 et 1741. La partie frontale a été construite entre 1688 et 1796.  Entre 1741 et 1762, la structure de l’église fut érigée. Plus tard furent dressées les tours de 36 mètres de haut, entre 1762 et 1796, l’année de sa congrégation. 

Après l’incendie et la destruction de la première fondation de Panama en 1671 par le pirate anglais Henry Morgan, la cité a été déménagée à partir de 1673 sur le site qui correspond au quartier du Casco Antiguo, et cela demanda la construction d’une nouvelle église. La Cathédrale actuelle est l’héritière de celle érigée par le Pape Adrien VI où habitait le Cacique Cémaco qui y combattit les conquistadors espagnols. Ceux-ci proposèrent d’y fonder un village en 1510 dédié à la Sainte Marie de la Antigua en Darièn. En l’an 1513, la Bula Papal a été dictée, qui éleva l’Antigua au rang de Diocèse et l'église au rang de Cathédrale ; son premier évêque fut Frère Juan de Quevedo. En 1519, par ordre de Pierre Arias d'Avila, la Sainte-Marie de l'Antigua de Darién est abandonnée et déplacée sur les nouvelles fondations de Panama, au bord de la Mer du Sud et la Cathédrale de cette nouvelle ville, a hérité du transfert d'insignes, de bulles papales et de reliques initialement faites en bois. Sa façade de pierre ciselée possède deux tours latérales avec des incrustations de nacre qui brillent à la lumière du soleil et qui lui fait prendre un éclat spécial ; les murs sont de pierres, la façade est taillé de style Renaissance avec des éléments de décoration classique, les statues des douze apôtres, et trois nefs auxquelles on accède directement par trois portes depuis le devant ; pour ceci, il faut grimper sept marches d’escalier, qui représentent les sept pêchers capitaux que l’on laisse derrière soi avant d’entrer dans la Cathédrale. Le retable principal a été réalisé à la fin du XIXe siècle, vraisemblablement par des maîtres d’œuvres français qui travaillèrent à la construction du Canal Interocéanique. La Cathédrale abrite les reliques ramenées de Séville par Saint Aurelio et Saint Getulio pour la première fois à Darién, puis plus tard à Panama La Vieille et de là au site actuel. Les cloches datent du XVIIIe siècle, offertes par d’anciens évêques panaméens qui les ramenèrent d’Amérique du Sud, quand les originales s’avérèrent être inutilisables après avoir partiellement fondu dans l’incendie de 1737. La Cathédrale Métropolitaine est l’unique édifice colonial ayant une coupole. Elle possède une crypte des Evêques, et dix grandes fenêtres décorées par des vitraux du XXe siècle, influencés par l’art décoratif. L’Archidiocèse de Rio de Janeiro offrit les lampadaires de bronze au design traditionnel. Les portraits à l’huile des Evêques qui ont présidé la Cathédrale décorent les murs des nefs latérales. Elle est l’église où les présidents de la République pratiquent tous les actes protocolaires, elle est aussi l’endroit où reposent les restes mortels du grand Panaméen le Général Tomás Herrera, qui fut Chef de l’Etat de l’Etat Libre de l’Isthme, le Panama actuel, de 1840 à 1841. Sans aucun doute, c’est un lieu pour se réconcilier avec l’Histoire, cette église vous permettra d’entrer en contact avec les racines culturelles et le passé colonial de cette ville, venez et approchez-vous du côté Ouest de la Plaza Mayor du Casco Antiguo de Panama.