L'AÉROPORT AMÈNE DE NOUVELLES PERSPECTIVES

Le développement de la zone des plages de la côte pacifique stimulera l’économie et permettra à de nouveaux commerces, qui faisaient des démarches depuis deux ou trois ans, de s’installer. Aujourd'hui, les promoteurs installés dans la région voient dans l'ouverture de l'aéroport de Río Hato la valorisation de leurs investissements.


Les travaux de l’aéroport étant achevés à 72 %, l'Autorité de l'aviation civile (AAC) estime que l'aéroport sera terminé pour la fin du mois de septembre et il disposera d'une capacité de 500 usagés « entrants et sortants ».

 

Selon Rafael Bárcenas Chiari, le directeur général de l'AAC, deux compagnies aériennes canadiennes ont montré un intérêt dans l'ouverture de lignes charters à destination de ce terminal.


Alberto Quirós, qui dirige le Cluster touristique de Coclé, indique que les chefs de petites et moyennes entreprises « nous souhaitons exploiter l'aéroport comme une plateforme d'affaires, de tourisme et d'exportation ». Il considère que l’infrastructure aurait dû être mise en place il y a des années et qu’en soi « elle ne représente rien ». C'est pourquoi, a-t-il déclaré, « nous devons l'utiliser en nous organisant ». 
 

Alberto Quirós a également précisé que le groupe se fait connaitre sur différents marchés tels que la Colombie, l'Équateur, les États-Unis et la Chine et l'aéroport de Tocumen attire également les marchés de l'Allemagne et de l'Angleterre.



En outre, le groupe est à la recherche de partenariats avec d'autres aéroports comme les aéroports de Guanacaste, au Costa Rica, et de Punta Cana, en République dominicaine, afin d'instaurer des vols charters. Ces derniers sont également des aéroports de destination et ils ont partagé leurs expériences en termes de développement avec les chefs d'entreprises, a-t-il déclaré.

Article complet sur : www.martesfinanciero.com